Cancers de la tête et du cou: un impact sous estimé en France  Abonné

Publié le 21/10/2016
[[asset:image:11391 {"mode":"small","align":"left","field_asset_image_copyright":["SCIENCE SOUCE\/PHANIE"],"field_asset_image_description":[]}]]

Une vaste enquête nationale présentée à Copenhague suggère que la mortalité des cancers de la tête et du cou serait largement mésestimée en France. Dans plus d'un tiers des cas, le cancer de la tête et du cou n'avait pas été retenu comme cause de décès. L'étude menée sur les données nationales des hôpitaux sur les années 2008-2012 a identifié plus de 130 000 patients porteurs de ces tumeurs dont 40 % sont décédés à l'hôpital.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte