SPÉCIAL SANTÉ DES FRANÇAIS

Cancérologie : les lacunes françaises  Abonné

Par
Publié le 16/12/2016
La France reste performante sur la recherche et le dépistage, moins sur la prévention et l’accès aux médicaments innovants.
Ouverture 3

Ouverture 3
Crédit photo : SPL/PHANIE

« L’épidémiologie des cancers s’est modifiée en France ces vingt dernières années », constate le Pr Véronique Trillet-Lenoir (chef du service d’oncologie médicale, CHU de Lyon). Ainsi, on met en évidence une incidence très élevée des cancers de prostate, probablement du fait du dépistage, et celle des cancers de la thyroïde, sans doute en raison du surdiagnostic. L’incidence d’autres cancers est en augmentation. Notamment ceux du pancréas. Le diabète, des facteurs chimiques ou environnementaux pourraient être en cause.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte