Octobre rose

Cancer du sein : vers un dépistage plus ciblé ?  Abonné

Publié le 05/10/2018
Alors que débute Octobre Rose, la Société française de sénologie et de pathologie mammaire (SFSPM), qui tiendra son 40e congrès en novembre, constate la baisse de participation au dépistage et s’intéresse à un essai prochain sur les stratégies ciblées.
Mammographie

Mammographie
Crédit photo : GARO/PHANIE

Après avoir augmenté jusqu’en 2012, le taux de participation au programme organisé de dépistage du cancer du sein continue à baisser légèrement mais régulièrement en France, toutes régions et tranches d’âge confondues, à l’exception des plus de 70 ans (en France, le dépistage organisé est prévu jusqu’à 74 ans). En 2017, il est passé en dessous de la barre des 50 % (49,9 % contre 52,7 % en 2011-2012), loin derrière les pays d’Europe du Nord, qui atteignent des taux de 70 à 80 %. La persistance d’un dépistage individuel fréquent explique ces performances médiocres.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte