Congrès de Pneumologie de langue française

Cancer du poumon : la France prête pour le dépistage ?  Abonné

Publié le 20/02/2015
Le récent Congrès de pneumologie de langue française s’en est fait l’écho : l’actualité du dépistage du cancer du poumon a été plutôt riche ces deniers mois. Avec, à la fois, des arguments qui poussent en faveur du dépistage et des pouvoirs publics s’impliquant timidement. Ce congrès aura aussi fait la part belle à la BPCO – où la tendance est à lever le pied sur les corticoïdes inhalés – et à l’asthme.

Crédit photo : CNRI/SPL/PHANIE

Après le sein, le côlon et le col de l’utérus, le cancer du poumon sera-t-il le prochain sur la liste des tumeurs à dépister ? L’idée fait en tout cas son chemin et occupe de plus en plus la communauté scientifique et les autorités sanitaires. Vendredi dernier l’INCa annonçait ainsi, à l’occasion du bilan des un an du plan Cancer, « la mise en place d’une évaluation et d’une expérimentation du dépistage des cancers broncho-pulmonaires par scanner thoracique non injecté faiblement dosé ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte