Cancer de la prostate, l’IRM pré-biopsie s’impose peu à peu  Abonné

Publié le 10/05/2019

Pour les urologues européens, la chose est entendue : la controverse sur l’intérêt de l’IRM multiparamétrique avant les biopsies dans le diagnostic précoce du cancer de la prostate est une affaire classée. Et aujourd’hui, le débat porte surtout sur les critères radiologiques permettant de s’affranchir sans risque de la biopsie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte