Cancer colorectal, faut-il avancer l’âge du dépistage ?

Publié le 30/10/2017
Coloscopie

Coloscopie
Crédit photo : DR LARPENT/G.R.E.H.G.E.P./SPL/PH

Faut-il débuter de façon plus précoce le dépistage du cancer colorectal ? C’est la question que posent les résultats d’une étude française présentée ce lundi à Barcelone à l’occasion du 25e congrès européen de gastroentérologie (UEGW, 28 oct. -1er nov.). Coordonné par le Dr David Karsenti (Paris), ce travail montre que l’incidence des lésions colorectales néoplasiques ou pré-cancéreuses augmentent très fortement entre 45 et 49 ans. D’où l’intérêt potentiel d’un dépistage commençant dès 45 ans afin de couvrir cette zone à risque.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)