Journées scientifiques du GRIO

Brèves de congrès  Abonné

Publié le 07/02/2014

Plus d’ostéoporose en cas de polyarthrite. En cas de polyarthrite rhumatoïde, le risque de fracture est multiplié par deux à tous les sites sauf au radius. Et le traitement cortisonique n’explique pas tout . « En effet, en excluant les patients traités par cortisone, ce sur-risque existe toujours », évoque le Pr Christian Roux (hôpital Cochin, Paris)

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte