Pneumologie

BPCO : TRAITER SUR DES ÉLÉMENTS CLINIQUES  Abonné

Publié le 16/03/2012

Le traitement de la BPCO vise en grande partie à améliorer les symptômes et la qualité de vie du patient. La prise en charge tient compte de l'importance de la dyspnée et des symptômes autant que celle de l'obstruction bronchique objectivée par la spirométrie.

En France, la prévalence de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est estimée à 7,5 %, et le nombre de nouveaux cas, stable chez l'homme, augmente chez la femme. 200 000 personnes sont prises en charge en ALD pour une insuffisance respiratoire chronique grave ou une BPCO sévère, tandis que 93 000 sont traitées par oxygénothérapie de longue durée. Si l'on considère la mortalité, le taux brut est de 41/100 000 chez les hommes et de 17/100 000 chez les femmes âgées de 45 ans et plus (2006), avec une prédominance des décès en hiver (1 ; 2).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte