Pneumologie

BPCO : cap sur la double bronchodilatation  Abonné

Publié le 28/04/2017

La Société de pneumologie de langue française recommande, lorsque la monothérapie est insuffisante à contrôler la maladie, de passer à la double bronchodilatation par LABA (bêta agonistes) + LAMA (antimuscariniques) lorsque la dyspnée persiste, avec ou sans exacerbations. Les indications des corticostéroïdes inhalés (CSI) doivent être restreintes à leur AMM, soit en association à un LABA en alternative à la double bronchodilatation lorsque les exacerbations sont mal contrôlées, soit dans le cadre d’une triple association si la bithérapie a échoué.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte