Congrès de l'Encéphale

Benzodiazépines et démences : quels risques ? Abonné

Publié le 04/03/2016
Benzodiazépines et démences : quels risques ?

benzo & démence 2
SIMON FRASER/SPL/PHANIE

Deux visions de la relation entre la prise de benzodiazépines et la survenue de démences se sont affrontées au dernier congrès de l’Encéphale, lors d’une session d’experts. L’une s’appuyait sur les études disponibles pour faire un lien direct entre les deux. L’autre établissait une corrélation entre démences et dépressions traitées de façon inappropriée.

Les benzodiazépines  sont depuis quelque temps dans le collimateur de la HAS. Et le SMR des benzodiazépines à visée hypnotique a été revu à la baisse par cette institution en 2014, pour cause de rapport efficacité/effets indésirables faible. Depuis l’étude de l’Inserm de décembre 2015, véritable pavé dans la mare, montrant que les personnes âgées consommant des benzodiazépines de demi-vie longue avaient un risque de survenue de démence augmenté de 60 %, la question : « l’exposition aux benzodiazépines augmente-t-elle les démences ? » est au centre des interrogations des…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte