Alcoologie

Baclofène : une RTU à double tranchant  Abonné

Publié le 21/03/2014
L’ANSM a donné le feu vert à l’utilisation du baclofène en lui délivrant une recommandation temporaire d’utilisation. Mais l’absence de véritables recommandations de prescription ainsi que les conditions restrictives d’emploi du médicament imposées par cette RTU peuvent, dans la pratique, poser problème.

Crédit photo : GARO/PHANIE

Le baclofène n’a pas fini de faire parler de lui. Après la recommandation temporaire d’utilisation, tant attendue par les associations et les acteurs de la prise en charge de l’alcoolisme, que lui a délivré le 14 mars l’ANSM, des voix s’élèvent pour louer les avantages de cette procédure mais aussi pour en dénoncer les potentiels effets pervers. Arme à double tranchant, cette RTU ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte