Cardio-vasculaire

Avec l’âge, se prémunir des histoires de cœur  Abonné

Par
Publié le 22/11/2019
La soixantaine représente trop souvent l’âge de l’infarctus du myocarde, révélant une pathologie cardiovasculaire qui aurait dû être repérée et prise en charge bien en amont.
Cardio

Cardio
Crédit photo : GARO/PHANIE

À l’âge de la retraite, le risque cardiovasculaire (CV) est dominé par l’athérosclérose, coronarienne mais aussi périphérique. Cette pathologie engage parfois le pronostic vital, mais aussi la qualité de vie à plus ou moins long terme en cas d’insuffisance cardiaque.Le risque CV devrait être évalué sans facteur de risque particulier, chez les hommes à partir de 40 ans et les femmes à partir de 50 ans ou en post-ménopause.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte