Algologie

Auto- et hétéro-évaluation, deux points de vue sur la douleur  Abonné

Publié le 20/03/2015
Les échelles sont incontournables pour reconnaître et évaluer la sévérité de la douleur chez un patient, notamment en médecine générale. Car une douleur mal évaluée est une douleur mal traitée.

Crédit photo : BURGER/PHANIE

Dans le domaine de la douleur, certaines échelles utilisées aujourd’hui remontent aux années 1970 (l’EVA a été mise au point en 1974), d’autres sont les héritières en version simplifiée d’échelles à items multiples. Selon Dr Isabelle Nègre (responsable du Centre d’Évaluation et de Traitement de la Douleur au CHU de Bicêtre, Le Kremlin-Bicêtre), « le temps de l’évaluation intuitive et du traitement approximatif de la douleur est révolu ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte