AU CAS PAR CAS SEULEMENT  Abonné

Publié le 17/05/2013

› La PCU est une méthode de rattrapage et n’est pas destinée à être utilisée de façon régulière. Agissant principalement en inhibant l'ovulation, elle n'est pas efficace à 100 %. Son efficacité est conditionnée par le délai d'administration, augmentant lorsque la prise a eu lieu précocement après le rapport non protégé. Elle n'a pas d'effet une fois que la nidation a débuté. Rappelons que tout médicament ou dispositif qui agit après la nidation est, par convention, considéré comme abortif et non comme contraceptif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte