Attentats du 13 novembre : une méthode canadienne testée contre le stress post-traumatique  Abonné

Par
Publié le 11/11/2016
.

.
Crédit photo : Phanie

En frappant plusieurs centaines de victimes directes ou indirectes, les attentats du 13 novembre 2015 ont donné un coup d’accélérateur aux recherches visant à améliorer la prise en charge du syndrome post-traumatique (SPT). L’AP-HP a décidé de tester la méthode canadienne de « blocage de la mémoire » dans le traitement du SPT.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte