Attaque de Viry-Chatillon : "importantes séquelles" pour les deux policiers

Publié le 24/10/2016
Hôpital Saint Louis

Hôpital Saint Louis
Crédit photo : GARO/PHANIE

Ils sont hors de danger mais leur guérison sera très longue. Les deux policiers victimes d'une attaque aux cocktails Molotov à Viry-Châtillon (Essonne) le 8 octobre dernier sont actuellement pris en charge par l'équipe du Pr Mimoun à l'hôpital Saint-Louis (photo) à Paris. Le chef du service de chirurgie plastique, esthétique et traitement des brûlés, estime que "leur vie est hors de danger. Ça ne veut pas dire que le traitement est terminé au niveau des blessures fonctionnelles et esthétiques"; a-t-il ajouté.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)