Rhumatologie

Arthrose, quand le sexe fort paie ses erreurs de jeunesse  Abonné

Publié le 16/06/2017
Chez l’homme, l’arthrose peut débuter tôt, favorisée notamment par des traumastismes sportifs ou professionnels antérieurs. Les atteintes du ménisque, mais surtout les méniscectomies abusives sont particulièrement à risque.
.

.
Crédit photo : SPL/PHANIE

Si l’arthrose est traditionnellement considérée comme une pathologie du senior, chez l’homme, elle touche aussi volontiers des sujets plus jeunes, étant alors en majeure partie liée à des traumatismes sportifs ou à des microtraumatismes professionnels. Le facteur de risque majeur est la lésion méniscale avec rupture des ligaments croisés pour un traumatisme important du genou qui amène souvent à une méniscectomie, dix ans après laquelle il existe un risque de 50 % de développer une gonarthrose.

Préserver au maximum les ménisques

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte