Rhumatologie 

ARTHROSE ET OBESITÉ  Abonné

Par
Publié le 13/12/2019
Au-delà du simple lien mécanique, chez les patients obèses une inflammation de bas grade en lien avec le syndrome métabolique – dite inflammation métabolique – favoriserait la survenue de lésions arthrosiques. La compréhension du rôle du tissu graisseux progresse et devrait permettre d’orienter la prise en charge d’un des rares facteurs modifiables de l’arthrose.
Arthrose et obésité

Arthrose et obésité
Crédit photo : SPL/PHANIE

L’indice de masse corporelle (IMC) moyen et la prévalence de l’obésité ont régulièrement augmenté ces 20 dernières années. La surcharge pondérale est un facteur de risque connu et important de gonarthrose mais aussi de coxarthrose, et peut-être d’arthrose digitale. Elle exerce certes un stress mécanique nocif sur les cartilages mais pas seulement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte