Fibrillation auriculaire

AOD, des atouts en cas d’insuffisance rénale  Abonné

Publié le 23/09/2016
Cardio

Cardio
Crédit photo : SCIENCE SOURCE/PHANIE

Les anticoagulants oraux directs (AOD) se démarquent de la warfarine chez les patients insuffisants rénaux, avec un risque de saignements majeurs nettement diminué, tout en conférant une protection satisfaisante contre les AVC. Des essais, présentés au congrès de l’European Society of Cardiologie (17-31 août 2016, Rome, Italie) lors d’un symposium BMS/Pfizer « Personalized treatment strategies for stroke prevention in atrial fibrillation – a perspective 5 years after ARISTOTLE » étayent ces données.


Mieux que la warfarine

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte