Anticoagulants : alerte sur la mauvaise observance  Abonné

Par
Publié le 21/09/2018
Une étude de l’Assurance maladie révèle qu’un patient sur cinq ayant commencé un traitement par anticoagulant oral, l’arrête durant la première année. Ce défaut d’observance concerne autant les AVK que les AOD. 
Pharmacie

Pharmacie
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Malgré un maniement plus facile, les AOD (anticoagulants oraux d'action directe) ne font pas mieux que les AVK en matière d’adhésion au traitement anticoagulant, laquelle reste globalement très insuffisante en France. Telle est la conclusion décevante d’une étude de la Cnam diffusée le 13 septembre. Réalisé à partir des bases de données françaises Sniiram/PMSI, ce travail a porté sur près de 35 000 patients ayant débuté un traitement par anticoagulant pour une fibrillation atriale (FA) non valvulaire au premier semestre 2013.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte