ANSES : les produits antiparasitaires pour chiens et chats ne doivent pas être utilisés sur des enfants

Publié le 15/12/2014

Ce sont des pharmaciens de Midi-Pyrénées qui ont tiré le signal d’alarme auprès de leur ARS : certains de leurs clients faisaient usage de produits vétérinaires contre les poux sur l'homme. Alertée par la suite, l’ANSENS vient donc de lancer une mise en garde contre l'utilisation sur les enfants de produits antiparasitaires pour animaux. "Un traitement antiparasitaire, insecticide ou acaricide destiné aux animaux de compagnie ne doit en aucun cas être administré à un humain, a fortiori à un enfant", met en garde l'agence santaire, alimentaire et environnementale.

L’ANSES rappelle que ces produits ont été élaborés spécifiquement pour les animaux auxquels ils sont destinés et non pour les humains : "les études toxicologiques et cliniques" réalisées pour les antiparasitaires destinés aux animaux "ne prennent en compte que la physiologie et les problèmes pathologiques de l'espèce animale concernée", explique encore l'Anses. L'autorisation de mise sur le marché des produits vétérinaires n'a été délivrée qu'en "fonction d'une évaluation bénéfice/risque pour l'espèce animale de destination" et non pas pour l'homme, insiste-t-on.

L'Anses avait déjà diffusé une mise en garde similaire en 2011. Les produits vétérinaires insecticides sont en vente sans ordonnance en pharmacie, mais sont aussi en accès libre dans des animaleries et parfois dans les rayons pour animaux des grandes surfaces. Il est donc impossible d'évaluer la fréquence de l'usage de ces produits antiparasitaires pour chiens ou chats sur les hommes, explique une responsable de l'Anses. Mais l'apparition d'avis sur l'efficacité de tel ou tel produit vétérinaires sur des forums de discussion sur internet prouve que cette pratique existe.


Source : legeneraliste.fr