Neuroradiologie interventionnelle

Anévrismes intracrâniens : repérer les plus à risque  Abonné

Publié le 26/04/2019
En France, environ 2 millions de personnes seraient porteuses d’anévrismes intracrâniens. Comment identifier celles à risque de rupture ? Lesquelles opérer à titre préventif ? Leur prise en charge a été discutée au dernier congrès de la Société française de neuroradiologie.

Avec une prévalence comprise entre 2 et 5 %, on estime que les anévrismes intracrâniens concernent au bas mot 2 millions de personnes. Les formes familiales (deux membres de la famille au 1er degré) ne représentent que 10 à 12 % des cas. La plupart des formes sont sporadiques et beaucoup d’anévrismes sont découverts incidemment, à l’occasion d’examens d’imagerie médicale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte