Editorial

Alzheimerologie  Abonné

Publié le 11/11/2016

Vent debout ! Alors même que la HAS venait de trancher sur leur intérêt médical insuffisant, la décision de la ministre de la Santé de ne pas dérembourser les médicaments anti-Alzheimer a fait réagir la galaxie médecine générale. Pour la première fois, trois syndicats signataires de la Convention ont même incité leurs confrères à ne plus prescrire ces molécules. Et, qualifiant « d’incompréhensible » la décision de la ministre, le Collège de la médecine générale est allé jusqu’à réclamer leur retrait du marché.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte