Journée Mondiale

Alzheimer, la course contre la montre a débuté  Abonné

Publié le 19/09/2014
La phase préclinique de la maladie d’Alzheimer devient l’enjeu majeur de toutes les études tant épidémiologiques que médicamenteuses. Pouvoir identifier avec quasi-certitude ceux qui basculeront pour les traiter avant la perte irréversible des fonctions cognitives est l’objectif numéro un de la recherche.
Pet-scan : normal à gauche, maladie d’Alzheimer à droite

Pet-scan : normal à gauche, maladie d’Alzheimer à droite
Crédit photo : phanie

Retarder de 5 ans l’entrée dans la maladie d’Alzheimer, permettrait probablement de réduire de moitié sa prévalence en population générale. À la veille de la journée mondiale de cette maladie, c’est désormais l’objectif des chercheurs du quasi-monde entier, qui a défaut d’avoir trouvé le remède miracle, tentent par tous les moyens de retarder l’installation de cette pathologie neuro-dégénérative. Tous les regards se tournent désormais vers la phase préclinique de la maladie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte