Addictions

Alcoolisme : un degré insuffisant de repérage  Abonné

Publié le 18/04/2014
L’implication des généralistes dans la prise en charge des problèmes dus à l’alcool et l’efficacité du repérage précoce de ces problèmes par l’omnipraticien ont constitué les temps forts des Journées de la Société Française d’alcoologie.

Crédit photo : CHASSENET / BSIP

En médecine générale, un patient sur cinq a un problème lié à la consommation d’alcool. Lors des journées de la Société française d’alcoologie (19-21 mars 2014, Paris), une session a porté sur la prise en charge des patients alcooliques effectuée par les médecins généralistes. Des données ont été recueillies dans la région Poitou-Charentes par le Dr Philippe Binder (Lussant) auprès de 378 généralistes pour mesurer leur implication. La majorité d’entre eux disent aborder le problème de l’alcool avec leurs patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte