Métabolisme

ACTIVITÉ PHYSIQUE, SÉDENTARITÉ : SAVOIR LES ÉVALUER  Abonné

Publié le 01/12/2017
Désormais, l’activité physique du patient fait partie du bilan clinique. Notion nouvelle, on s’intéresse aussi de plus en plus au niveau de sédentarité qui compte dans le calcul du risque.
Sedentarite

Sedentarite
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

ÉVALUATION DE L’ACTIVITÉ PHYSIQUE

De nombreuses études ont démontré les bénéfices de l’activité physique sur la prévention ou/et le traitement de beaucoup de pathologies : cancers, diabète, obésités, maladies cardiovasculaires, ostéoporose, etc. Le Programme national nutrition santé (PNNS) « Manger bouger » le martèle : le « bouger plus » constitue un vrai enjeu de santé publique. En pratique, pour les médecins, ce « bouger plus » peut s’évaluer de façon simple et assez précise.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte