Courrier des lecteurs - Le C à 25 euros, une avancée dans le futur !

Courrier des lecteursLe C à 25 euros, une avancée dans le futur !

01.08.2016

Un grand titre de la presse nationale signalait fin juillet que, dans le combat entre syndicats et Sécurité sociale, la CNAM avait été mise à genoux et avait accepté la revalorisation de l’acte à 25 €. Quelle belle avancée !

On oublie de relater que cette revalorisation ne sera effective qu’au début mai 2017… Autrement dit, d’ici cette date fatidique, si nous souhaitons être dans les clous de la convention, il faudra demander au patient 23 euros. Or un des futurs syndicats signataires (MG France) a pris le parti de se réjouir de telles avancées, syndicat cité dans ce même journal. D’ailleurs le Dr Leicher, son leader, a annoncé qu’il signerait cette future convention.

Nous ne pouvons que rester très dubitatifs à l’issue de ce rebondissement. En effet, en date du 8 juillet, ce même syndicat expliquait qu’il fallait augmenter de manière unilatérale le C à 25 euros ; l’augmentation de la consultation immédiate étant la seule condition de reconnaissance de la future convention. Comment les adhérents de MG France peuvent-ils réagir à la suite de cette volte-face ?

À mon avis il faut avoir une certaine cohérence dans son comportement et cette revalorisation ne doit pas faire partie de l’héritage du futur Président (ce qui est un peu facile et pas très correct). Elle doit être actée sur le champ pour montrer que M. Hollande a voulu revaloriser la médecine générale durant son quinquennat ; le seul acte qu’il pourra effectuer en faveur de la médecine libérale. Quand à MG France, il faudra que ce syndicat et, surtout, ses membres se posent les questions sur ses réelles motivations (elles ne doivent pas être uniquement idéologiques) pour accepter cet accord.

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr Pierre Frances, Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Atlntiques)
Source : Le Généraliste n°2765

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
NC

Les députés suppriment le numerus clausus et rétropédalent sur le stage obligatoire en désert

L'Assemblée nationale a approuvé mardi la suppression, pour la rentrée 2020, du numerus clausus qui limitait depuis 1972 le nombre d'étudiants admis en deuxième année de médecine. ...Commenter

Prise en charge de l'homéopathie : la HAS peut officiellement lancer son évaluation

Granules

Chargée l'été dernier par le ministère de la Santé de se prononcer sur le « bien-fondé des conditions de prise en charge et du... 2

Implants pelviens : l'Ansm renforce la surveillance et les contrôles

Pelvis

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) ne lâche pas l'affaire ! Elle vient d'informer qu'elle... Commenter

Gastro-entérologie LE SYNDROME DE CHILAÏDITI Abonné

Cliché 1

Le signe et le syndrome de Chilaïditi sont des entités rares et secondaires à une interposition colique entre le foie et le diaphragme... Commenter

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir