Courrier des lecteurs - Ces patients qui abusent de notre patience...

Courrier des lecteursCes patients qui abusent de notre patience...

25.07.2016

J’ai aujourd’hui réduit mon activité pour raisons de santé à seulement 48 heures par semaine (50 heures est une estimation plus juste) dont 10 heures consacrées à l’administratif pur. Mon salaire, après bac + 9 et 21 ans de carrière, est de 1 666,67 euros par mois, soit 8, 33 euros net de l’heure, moins que les chèques emploi service. Et ce pour essayer de garder une pratique de qualité (30 minutes par patient, dont certains essaient de faire 40 ou 50 minutes, ben voyons, pourquoi pas… !) que certains escamotent en me prenant pour une épicière ou une corvéable sans pitié ni merci…

Heureusement qu’ils ne sont pas tous comme cela, mais, en ce moment, depuis trois semaines, je mords et raccroche même au nez de certains patients qui en tiennent une sacrée couche… Vous voulez quelques exemples ?

- Ordonnances par téléphone. On fait appeler le pharmacien pour demander que je faxe une ordonnance parce que pas le temps de venir parce qu’on déménage, hein ! Ben voyons, terrain cardiaque chez une femme de 40 ans… Pas de soucis, j’ai une bonne assurance juridique de toute façon, hein ! Deuxième fois qu’elle fait le coup la madame et je lui ai déjà dit, mais elle n’a pas entendu apparemment, que si elle n’est pas contente elle change de crémerie. Eh bien, vous ne le croirez pas, elle a encore téléphoné pour foutre la pression… Eh ben, elle prend ses responsabilités, elle prend ses médicaments en pharmacie, les paie et quand elle aura le temps, elle consultera, hein ?

- La madame, elle veut un rendez-vous tout de suite maintenant (c’est pas urgent, sinon je prendrais en urgence) parce que téléphoner le matin pour prendre rendez-vous, elle peut pas parce qu’elle dort en raison de sa fatigue chronique. Alors, il faut là tout de suite que je lui donne un rendez-vous. Le hic, c’est que demain planning plein pour les rendez-vous programmés. Ben, ma p’tite dame va voir ailleurs, hein…

- Rendez-vous programmé non honoré et non excusé. 30 minutes de perdus, pas de problème… Peu de temps après, la patiente appelle pour que je donne un rendez-vous pour son mari sur mes plages d’urgence de fin de journée parce qu’elle n’arrive pas à avoir un rendez-vous comme elle veut ! Pas de soucis, je dors au bureau de toute façon, mais tu m’amènes le sandwich, OK ?

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr Nathalie Thiebaut, Grenoble (isère)
Source : Le Généraliste n°2765

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Désert médical

Logement et transport pour les internes, guichet d'accueil... : l'Eure met le paquet pour recruter des médecins

Avec seulement quatorze installations pour trente départs à la retraite au 1er janvier 2017, le département de l'Eure est un des plus sensibles en termes de démographie médicale. Pour répondre à...2

Enquête : qu'attendez-vous de la recertification ?

recertification

Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des compétences des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent... Commenter

Faire ses visites à cheval, le quotidien d'un généraliste piémontais

Cheval

Au milieu des vignes plongées dans une brume épaisse, un homme galope à cheval. On se croirait dans un film sur le XIXe siècle, mais la... Commenter

ORL LE VERTIGE POSITIONNEL PAROXYSTIQUE BÉNIN Abonné

Vestibulométrie sous vidéonystagmographie (VNG)

Les vertiges paroxystiques positionnels bénins sont la première cause de vertiges, mais le médecin généraliste doit avant tout éliminer une... Commenter

Prescription METFORMINE ET RISQUE D’ACIDOSE LACTIQUE Abonné

Molecule de Metformine

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a récemment alerté sur le risque d’acidose lactique sous... Commenter

A découvrir