Courrier des lecteurs - Négociations conventionnelles : quand va cesser cette mascarade ?

Courrier des lecteursNégociations conventionnelles : quand va cesser cette mascarade ?

11.07.2016

Quatre mois de « négociations »... Ou, plutôt, de pseudos « négociations ». Et toujours le même discours de la Cnam et de son directeur, Nicolas Revel : « Je n’ai pas un rond à mettre sur la table, Je pourrais peut-être augmenter certains mais pas les autres, Et encore à la condition expresse que vous acceptiez des processus qui fassent baisser certaines de vos recettes afin d'avoir l’argent pour payer les augmentations… ».

En clair, n’espérez surtout voir vos recettes revalorisées, ne serait-ce que du fait de l’érosion monétaire.

Le discours de Nicolas Revel, toujours : « En revanche, il vous faudra me fournir encore plus de services que je ne vous paierai pas, bien sûr ».

Le même Nicolas Revel se cache aussi derrière les « ordres » de ses tutelles (ordres que personne n’a jamais vus) pour ne pas dire les faits, à savoir que la Sécurité sociale, qu’il dirige, est en faillite, en cessation de paiement, cessation de paiement qui n’apparaît pas encore pour 2016.

Mais, entre parenthèses, Madame Touraine et Monsieur Sapin fin 2015 ont décidé d’affecter le transfert possible à la Cades des 30 derniers milliards disponibles pour la période 2015-2018 à raison de 15 milliards sur l’exercice 2015 et les 15 restants sur 2016. Donc rien pour 2017 et 2018.

Le dépôt de bilan de la Sécurité sociale est donc programmé pour 2017. Pardon, le comité d’alerte de la sécurité sociale criera : « ALERTE » fin mars-début avril 2017, ce qui vaut dépôt de bilan en terme administratif Sécurité sociale. (…)

Monsieur Revel mène donc ces négociations comme s’il voulait voir s’appliquer un règlement arbitral rédigé par Monsieur Fragonard, ex-directeur de la CNAM, et déjà rédacteur du règlement arbitral, celui-ci n’ayant comme seul défaut que de reprendre mot pour mot le texte de la Ministre.

 Que l’on nous donne ce règlement arbitral dès maintenant, cela sera plus honnête que de nous faire croire aux vertus de la négociation, que de nous faire croire en l’existence d’un dialogue social, cheville ouvrière essentielle à la gestion de notre société selon François Hollande.

Quand va cesser cette mascarade de pseudo-démocratie ? Disons-le, ces négociations s’apparentent à la loi El Khomri des médecins.

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

 

 

 

 

Dr Jean-Marc Winger, Neuilly-l'Evêque (Haute-Marne)
Source : Le Généraliste n°2765
Commentez 17 Commentaires
 
Antoine M Médecin ou Interne 17.08.2016 à 17h47

bien dit
Dr mozzani
aihp,acca

Répondre
 
THIERRY C Médecin ou Interne 17.07.2016 à 10h05

comment pouvons nous accepter d'être moins payé à l'heure de travail qu'un plombier, un coiffeur, un pédicure, un ostéopathe ( dans 80% des cas c'est un raté de la première année de médecine); Lire la suite

Répondre
 
pierre b Médecin ou Interne 20.07.2016 à 09h48

Effectivement, je paye 20 euros (a la campagne) pour ma coupe de cheveux réalisee en 15/20 minutes. A la ville, cela doit être un peu plus cher.

Répondre
 
THIERRY C Médecin ou Interne 17.07.2016 à 10h00

ce qui me semble certain, c'est qu'il faut sortir du joug de la sécurité sociale telle qu'elle est; que la sécu rembourse ce qu'elle veut ou peut, que nous prenions les honoraires que nous pouvons ou Lire la suite

Répondre
 
marc L Médecin ou Interne 17.07.2016 à 15h57

Ce commentaire relève du pur bon sens... Quand est-ce que nos syndicats s'aligneront pour le défendre ?

Répondre
 
Laure B Médecin ou Interne 17.07.2016 à 00h14

Comment faisons-nous en pratique pour nous déconventionner?
Suffit-il de ne pas aller signer individuellement la nouvelle convention?
Faut-il écrire un courrier en LRAR au Directeur de notre CPAM? Lire la suite

Répondre
 
antoine s Médecin ou Interne 16.07.2016 à 23h47

Les présidents de syndicats reçoivent un super salaire de la sécu .
Ainsi, vous comprendrez mieux pourquoi les conventions finissent toujours en notre défaveur ....
Le ver est dans la pomme, depuis Lire la suite

Répondre
 
marc L Médecin ou Interne 17.07.2016 à 15h59

Merci pour l'info, je n'étais pas au courant. Cela explique certaines choses...

Répondre
 
Laurent S Médecin ou Interne 18.07.2016 à 01h07

Un salaire de la secu??? Vous pouvez expliquer?

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les centres de santé ne veulent pas tomber sous la coupe des cliniques privées

Pour les centres de santé, la rentrée n'amène pas de répit. Alors que les responsables du secteur ont bataillé au printemps dernier pour éviter que la création de nouvelles structures ne soient...4

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1... 1

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... 1

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir