Oncologie - LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS
FMCMise au point
OncologieLE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS (1/10)
19.02.2016

Maladie d’origine infectieuse à évolution lente, pouvant facilement être prévenue,  le cancer du col de l’utérus touche encore un peu plus de 3 000 femmes en France par an et environ 1 100 en décèdent chaque année. Son incidence qui avait  considérablement chuté depuis 1980, stagne depuis une quinzaine d’années.

  • Oncologie - LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS-1
Deuxième cause de mortalité par cancer chez les femmes dans le monde, le cancer du col de l’utérus se situe au dixième rang des causes de décès par cancer chez les Françaises, mais au deuxième  rang chez les jeunes femmes de moins de 45 ans (4, 10). C’est le seul cancer dont l’espérance de vie baisse en raison d’un dépistage tardif et donc à un stade avancé au moment du diagnostic (5). Une situation d’autant plus décevante qu’il s’agit du seul cancer féminin qui peut facilement être...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

les autres mises au point

add
FMCMise au point

LA DERMATOLOGIE QUOTIDIENNE EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

ouv

Des visages rouges, aux éruptions bulleuses ou fébriles, en passant par les tumeurs ou les ulcères de jambes, le Forum des Médecins... Commenter

FMCMise au point

Pédo-psychiatrieLE TROUBLE DÉFICIT DE L'ATTENTION AVEC OU SANS HYPERACTIVITÉ Abonné

Pédo-psychiatrie - LE TROUBLE DÉFICIT DE L'ATTENTION AVEC OU SANS HYPERACTIVITÉ-1

Les recommandations de la HAS de 2015 constituent une référence dans la prise en charge du trouble déficit de l’attention avec ou sans... 1

FMCMise au point

PédiatrieL'ASTHME CHEZ LES ENFANTS DE MOINS DE 5 ANS Abonné

Pédiatrie - L'ASTHME CHEZ LES ENFANTS DE MOINS DE 5 ANS-1

En l'absence de possibilité d'EFR, le diagnostic d'asthme chez le petit enfant repose uniquement sur la clinique et l'évolution des... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Dyslipidémies, enfin des recos HAS actualisées !

Les dernières recommandations nationales sur les dyslipidémies dataient de 2005. C’est dire si la nouvelle édition publiée ce jeudi par la HAS est la bienvenue. Elle donne des repères...2

CMGF 2017 [LIVE] En direct du 11ème Congrès de Médecine Générale !

CMGF 2017 - [LIVE] En direct du 11ème Congrès de Médecine Générale !-0

Pour la quatrième année consécutive, le Congrès de la médecine générale se tient au Palais des Congrès de la Porte Maillot. Jusqu’au 1er... Commenter

Neuf généralistes franciliens sur 10 en difficulté pour la prise en charge de patients complexes

.

« Ce qui a été créé n’a pas très bien fonctionné ». Bruno Silberman, président de l’URPS Île-de-France vise notamment les CPTS (Communauté P... 1

Diabétologie LA NÉCROBIOSE LIPOÏDIQUE Abonné

nécrobiose

Parmi les manifestations dermatologiques secondaires au diabète, la nécrobiose lipoïdique est une entité observée surtout dans le diabète... Commenter

Gynécologie LES FIBROMES UTÉRINS EN 2017 Abonné

Gynécologie - LES FIBROMES UTÉRINS EN 2017-1

Le fibrome est présent chez au moins 50 % des femmes mais symptomatique une fois sur quatre. Il reste encore la première cause... Commenter

A découvrir