Si « Le Généraliste » était paru en 1902 - L'érotomane, amoureux passionné ou véritable malade ?

Si « Le Généraliste » était paru en 1902L'érotomane, amoureux passionné ou véritable malade ?

Alain Létot
| 20.04.2017
  • Histoire

Vous doutez-vous ce qu’on entend par érotomane ? Eh bien, l’érotomane est… un sentimental, mais un sentimental chez qui « la sentimentalité est poussée à un degré extrême, qui indique nettement que nous sommes en présence non pas seulement d’un amoureux passionné, mais d’un véritable malade », explique le Dr Portemer dans son étude médico-légale consacrée aux érotomanes.

Cet amour morbide était connu des anciens ; les philosophes, les poètes et les médecins de tous âges l’ont décrit ou étudié. Il suffit de rappeler les aventures immortelles d’Orphée et Eurydice, d’Héloïse et Abélard ; et les extravagances des chevaliers de la Table ronde, du fameux Don Quichotte, prototype de l’érotomane que son délire pousse à toutes les excentricités.

Au XIVe siècle a sévi, en Poitou, une véritable épidémie d’érotomanie ; les Gallois et Galloises mettaient leur gloire à devenir les martyrs de l’amour ; ils se livraient aux aberrations les plus étranges, errant presque nus sur les montagnes couvertes de neige et, à l’époque de la canicule, se revêtant de fourrures faites de toisons d’agneaux.

L’érotomanie peut affecter les formes les plus variées ; c’est un érotomane que Ruy Blas, qui déclare son amour, en les termes que l’on sait, à la reine d’Espagne ; un érotomane, le page qui tombe amoureux de Marie Stuart et que la « cruelle dame » envoie à l’échafaud ;

Mais ce n’est pas dans la légende et le roman que se rencontrent les érotomanes ; on les coudoie, à chaque instant, dans la vie de tous les jours. Souvenez-vous du cas d’Augustine Pépé, rapporté par M. Paul Garnier ; encore peut-on considérer cette dernière comme une passionnée vulgaire ; mais combien d’autres hystéro-nymphomanes, amoureuses de prêtres, qu’attire sans doute – si les relations de l’olfaction et de l’appareil génital sont aussi manifestes que nous le pensons – l’odeur de chasteté ou de sainteté (ce qui doit être d’essence plus rare).

L’érotomanie est parfois une maladie – ne dit-on pas le « mal d’amour » - aux symptômes nettement accusés et qui comportent un pronostic et une thérapeutique appropriés. N’est-ce pas Hippocrate qui écrit que Perdiccas, fils du roi de Macédoine, Amyntas, mourut d’amour pour Phyla, la concubine de son père ? N’est-ce pas Erasistrate qui reconnut qu’Antiochus Soter était amoureux – infandum regina jubes !… - de sa propre belle-mère, Stratonice ! N’est-ce pas, enfin, un médecin, Jacques Ferrand, qui a copieusement disserté sur « la maladie d’amour ou mélancolie érotique » ?

L’érotomanie est, au résumé, un syndrome morbide, qu’il est malaisé de définir trop rigoureusement ; autant chercher à dénommer les flèches contenues dans le carquois d’Eros, celui dont Voltaire a pu dire :

« Qui que tu sois, voici ton maître ;

Il l’est, le fut ou le doit être ».

 La Chronique médicale », mars 1902)

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

[INFOGRAPHIE] Les généralistes plus pessimistes que les autres libéraux de santé, mais toujours fiers de leur métier

Depuis six ans CMV Médiforce prend le pouls de l’humeur des généralistes dans son observatoire des professions libérales de santé. Et une fois encore, ce n'est pas la forme pour les médecins de...Commenter

Dossier médical

Calendrier vaccinal 2017Haro sur le meningo C Abonné

..

À l’occasion de la semaine de la vaccination, la DGS a dévoilé le calendrier vaccinal 2017. La nouvelle feuille de route simplifie la vaccin... Commenter

Dossier congrès

Congrès de diabétologieControverses sur le diabète gestationnel Abonné

.

Impact des nouvelles règles de dépistage du diabète gestationnel sur la prévalence de cette affection, place des antidiabétiques oraux... Commenter

Allergologie ALLERGIES ET HABITAT INTÉRIEUR Abonné

.

Au sens large du terme, les polluants de l’environnement intérieur sont certes des allergènes mais aussi des micro-organismes, des... Commenter

Métabolisme FAUT-IL DEPISTER ET TRAITER LE « PREDIABETE » ? Abonné

.

En raison de la hausse de la prévalence du diabète, les efforts tendent à se concentrer sur l’identification du prédiabète. Cette étude du... Commenter

A découvrir