Fillon : trop de bureaucrates pour gérer les soignants

Fillon : trop de bureaucrates pour gérer les soignants

20.04.2017
  • .

Le candidat de la droite à l'élection présidentielle François Fillon est revenu jeudi sur son thème de prédilection, dénonçant sur RTL réitérant sa volonté de "réduire le nombre d'emplois publics".

"Il y a 5,5 millions" d'emplois publics en France, a exposé M. Fillon qui prévoit 500.000 suppressions de postes de fonctionnaires sur le quinquennat. "Sur ces emplois publics, on met toujours en avant les emplois opérationnels (...) les policiers, il y en a 150.000, les...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 7 Commentaires
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 21.04.2017 à 12h37

On relira avec profit l'incroyable "Rapport Parkinson" écrit après la dernière guerre, sur l'état de la métallurgie allemande.... et on aura tout compris de l'autojustification des administrations, Lire la suite

Répondre
 
Jean Pierre L Médecin ou Interne 21.04.2017 à 09h06

C'est quand même lui qui a créé les ARS dont il s'est un soir excusé à la télévision.

Répondre
 
MARIE JO G Médecin ou Interne 20.04.2017 à 20h32

Joli discours de campagne ! et plutôt de dernière minute
on supprime les ARS et toutes les équipes qui veulent faire du soin formaté, les accréditations, les équipes de la qualité, aujourd'hui plus Lire la suite

Répondre
 
ISABELLE T Médecin ou Interne 20.04.2017 à 20h03

Les fonctionnaires sont comme les livres de la bibliothèque : ils doivent être au contact du public pour être utiles ! Plus ils sont haut placés, moins ils servent. Réflexion de Clémenceau il y a un Lire la suite

Répondre
 
Jean-Luc L Médecin ou Interne 20.04.2017 à 19h42

ENFIN une vérité bien formulée! C'est l'évidence même, pourtant niée par la plupart des médias, syndicats et bien-pensants dont le jeu favori est toujours de confondre systématiquement emplois Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

[INFOGRAPHIE] Les généralistes plus pessimistes que les autres libéraux de santé, mais toujours fiers de leur métier

Depuis six ans CMV Médiforce prend le pouls de l’humeur des généralistes dans son observatoire des professions libérales de santé. Et une fois encore, ce n'est pas la forme pour les médecins de...Commenter

Dossier médical

Calendrier vaccinal 2017Haro sur le meningo C Abonné

..

À l’occasion de la semaine de la vaccination, la DGS a dévoilé le calendrier vaccinal 2017. La nouvelle feuille de route simplifie la vaccin... Commenter

Dossier congrès

Congrès de diabétologieControverses sur le diabète gestationnel Abonné

.

Impact des nouvelles règles de dépistage du diabète gestationnel sur la prévalence de cette affection, place des antidiabétiques oraux... Commenter

Allergologie ALLERGIES ET HABITAT INTÉRIEUR Abonné

.

Au sens large du terme, les polluants de l’environnement intérieur sont certes des allergènes mais aussi des micro-organismes, des... Commenter

Métabolisme FAUT-IL DEPISTER ET TRAITER LE « PREDIABETE » ? Abonné

.

En raison de la hausse de la prévalence du diabète, les efforts tendent à se concentrer sur l’identification du prédiabète. Cette étude du... Commenter

A découvrir