Trimétazidine : une nouvelle prescription restreinte à certains spécialistes

Trimétazidine : une nouvelle prescription restreinte à certains spécialistes

Roxane Curtet
| 13.03.2017
  • ordonnance

Après l’isotrétinoïne, le valproate de sodium ou encore l’ivabradine, l'ANSM continu de serrer la vis sur les conditions de prescriptions. L'Agence du médicament vient en effet de prendre la décision de réserver l’initiation de la prescription des spécialités à base de trimétazidine (Vastarel et génériques) aux cardiologues en raison des effets neurologiques indésirables observés chez les patients traités et de la persistance d’un usage hors AMM. Le bénéfice du traitement...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 13 Commentaires
 
DOMINIQUE B Médecin ou Interne 14.03.2017 à 20h48

Pas moi malgré 38 ans de pratique. Cependant je confirme que ce produit n'a aucun intérêt

Répondre
 
yves a Médecin ou Interne 14.03.2017 à 11h12

"Obligation pour les laboratoires pharmaceutiques concernés de réaliser des études afin d’estimer si les nouvelles indications des AMM étaient bel et bien respectées" : on ne demande plus aux laborato Lire la suite

Répondre
 
yves a Médecin ou Interne 14.03.2017 à 11h07

En conclusion, sauf si un bénéfice notable pour le patient est démontré pour ce médicament, le profil de sécurité de la trimétazidine ne paraît pas acceptable, car il est source d’une Lire la suite

Répondre
 
jean g Médecin ou Interne 14.03.2017 à 11h01

Je suis en retraite depuis plus de 10 ans mais je garde en mémoire les troubles neurologiques sévères, d'allure parkinsoniens, avec des chutes fréquentes, de deux patientes qui prenaient du Vastarel Lire la suite

Répondre
 
PIERRE C Médecin ou Interne 14.03.2017 à 09h14

Après les "wagons" de vastarel prescrits dans les années 70-90, il devrait y avoir un paquet de malades avec des effets indésirables! Encore un bon produit de la maison Servier que j'ai arrêté de Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les résultats de notre enquête10 ans de spécialité entre satisfaction et désillusion...

2007-2017 : voilà une décennie que les généralistes sont devenus spécialistes. Mais pour quoi faire ? Et avec quelles conséquences pour la profession ? Pour dresser le bilan de cette réforme...8

Le grand rendez-vous annuel de la médecine générale

Le grand rendez-vous annuel de la médecine générale-0

Participez au grand rendez-vous de votre profession : le 11e Congrès de médecine générale France aura lieu du 30 mars au 1er avril... Commenter

Echec et mat pour Trump sur la réforme de la santé aux Etats-Unis

.

"Obamacare est la loi, et restera la loi tant qu'elle ne sera pas remplacée". À l’issue du fiasco sur la réforme de la santé de Barack Obama... 2

Diabétologie LA NÉCROBIOSE LIPOÏDIQUE Abonné

nécrobiose

Parmi les manifestations dermatologiques secondaires au diabète, la nécrobiose lipoïdique est une entité observée surtout dans le diabète... Commenter

Gynécologie LES FIBROMES UTÉRINS EN 2017 Abonné

Gynécologie - LES FIBROMES UTÉRINS EN 2017-1

Le fibrome est présent chez au moins 50 % des femmes mais symptomatique une fois sur quatre. Il reste encore la première cause... Commenter

A découvrir