Trimétazidine : une nouvelle prescription restreinte à certains spécialistes

Trimétazidine : une nouvelle prescription restreinte à certains spécialistes

Roxane Curtet
| 13.03.2017
  • ordonnance

Après l’isotrétinoïne, le valproate de sodium ou encore l’ivabradine, l'ANSM continu de serrer la vis sur les conditions de prescriptions. L'Agence du médicament vient en effet de prendre la décision de réserver l’initiation de la prescription des spécialités à base de trimétazidine (Vastarel et génériques) aux cardiologues en raison des effets neurologiques indésirables observés chez les patients traités et de la persistance d’un usage hors AMM. Le bénéfice du traitement...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 13 Commentaires
 
DOMINIQUE B Médecin ou Interne 14.03.2017 à 20h48

Pas moi malgré 38 ans de pratique. Cependant je confirme que ce produit n'a aucun intérêt

Répondre
 
yves a Médecin ou Interne 14.03.2017 à 11h12

"Obligation pour les laboratoires pharmaceutiques concernés de réaliser des études afin d’estimer si les nouvelles indications des AMM étaient bel et bien respectées" : on ne demande plus aux laborato Lire la suite

Répondre
 
yves a Médecin ou Interne 14.03.2017 à 11h07

En conclusion, sauf si un bénéfice notable pour le patient est démontré pour ce médicament, le profil de sécurité de la trimétazidine ne paraît pas acceptable, car il est source d’une Lire la suite

Répondre
 
jean g Médecin ou Interne 14.03.2017 à 11h01

Je suis en retraite depuis plus de 10 ans mais je garde en mémoire les troubles neurologiques sévères, d'allure parkinsoniens, avec des chutes fréquentes, de deux patientes qui prenaient du Vastarel Lire la suite

Répondre
 
PIERRE C Médecin ou Interne 14.03.2017 à 09h14

Après les "wagons" de vastarel prescrits dans les années 70-90, il devrait y avoir un paquet de malades avec des effets indésirables! Encore un bon produit de la maison Servier que j'ai arrêté de Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

[INFOGRAPHIE] Les généralistes plus pessimistes que les autres libéraux de santé, mais toujours fiers de leur métier

Depuis six ans CMV Médiforce prend le pouls de l’humeur des généralistes dans son observatoire des professions libérales de santé. Et une fois encore, ce n'est pas la forme pour les médecins de...Commenter

Dossier médical

Calendrier vaccinal 2017Haro sur le meningo C Abonné

..

À l’occasion de la semaine de la vaccination, la DGS a dévoilé le calendrier vaccinal 2017. La nouvelle feuille de route simplifie la vaccin... Commenter

Dossier congrès

Congrès de diabétologieControverses sur le diabète gestationnel Abonné

.

Impact des nouvelles règles de dépistage du diabète gestationnel sur la prévalence de cette affection, place des antidiabétiques oraux... Commenter

Allergologie ALLERGIES ET HABITAT INTÉRIEUR Abonné

.

Au sens large du terme, les polluants de l’environnement intérieur sont certes des allergènes mais aussi des micro-organismes, des... Commenter

Métabolisme FAUT-IL DEPISTER ET TRAITER LE « PREDIABETE » ? Abonné

.

En raison de la hausse de la prévalence du diabète, les efforts tendent à se concentrer sur l’identification du prédiabète. Cette étude du... Commenter

A découvrir