Découverte du mode de transformation cancéreuse via le virus d’Epstein-Barr

Découverte du mode de transformation cancéreuse via le virus d’Epstein-Barr

Roxane Curtet
| 10.02.2017
  • Epstein Barr

Des chercheurs de l’Inserm ont découvert quelle protéine provenant du virus d’Epstein- Barr (EBV) serait responsable de l’apparition de cancers chez certains individus. En effet, cette protéine perturberait le processus de division cellulaire, ce qui augmenterait le risque de développer des tumeurs. D’après leurs travaux, publiés dans Nature Communication, la mise au point d’un vaccin permettrait de limiter ce surrisque de cancer.

Près de 95 % de la population mondiale serait...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 5 Commentaires
 
ALAIN G Médecin ou Interne 11.02.2017 à 10h17

Une réactivation EBV chez une femme enceinte est Elle dangereuse ?
Quelle conduite à tenir ?
Merci

Répondre
 
ELISABETH L Sage femme 12.02.2017 à 07h48

Malheureusement je ne crois pas qu'on ait les infos
tout simplement parce qu'il n'y a pas longtemps qu'on sait les diagnostiquer
par contre il me semblerait intelligent qu'on puisse en faire le Lire la suite

Répondre
 
JEAN LOUIS I Médecin ou Interne 11.02.2017 à 08h30

Chauffe, LucileT ! on ressort la théorie du complot....pourquoi refuser a priori toute possibilité vaccinale ? Bien sûr que c'est encore un peu vague, mais la recherche n'a jamais avancé à pas de Lire la suite

Répondre
 
LUCILE T Médecin ou Interne 10.02.2017 à 21h31

mais quels cancers? c'est vraiment trop vague ! quelles études???
n'est ce pas un coup de pub pour promouvoir des vaccins en jouant sur la peur..?

Répondre
 
latifa p Médecin ou Interne 11.02.2017 à 12h25

carcinome nasopharyngé et lymphome de Burkitt très fréquent en Afrique (97% des cas en rapport avec l'EBV).

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
OMS

Résistance aux antibiotiques : les 12 bactéries les plus menaçantes selon l'OMS

Alors que l'union européenne a annoncé pour l'été un nouveau plan d'action sur la résistance aux anti-microbiens, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de son côté de publier une liste de...Commenter

Enquête10 ans de spécialité en médecine générale : qu'est-ce qui a changé pour vous ?

Enquête - 10 ans de spécialité en médecine générale : qu'est-ce qui a changé pour vous ?-0

Voilà dix ans, les premiers spécialistes en médecine générale sortaient de l’internat. Et dans la foulée, un vaste mouvement de validation... 20

La plupart des Français favorables à une recertification de leur médecin traitant

diplôme

Les Français sont très attentifs aux propositions en matière de santé des candidats à la présidentielle. Cette tendance, qu'indiquait déjà... 17

GynécologieL’IVG MÉDICAMENTEUSE EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Gynécologie - L’IVG MÉDICAMENTEUSE EN MÉDECINE GÉNÉRALE-1

En 2015, la majorité des IVG réalisées en établissements sont médicamenteuses et la part de celles pratiquées en ville ne cesse... Commenter

Métabolisme INTERVENTION BRÈVE ET OBÉSITÉ : ANTICIPER SANS HEURTER Abonné

Métabolisme  - INTERVENTION BRÈVE ET OBÉSITÉ : ANTICIPER SANS HEURTER-1

Comme pour le tabac, une intervention brève auprès des patients obèses est (peu) efficace. Leur proposer de l’aide sans qu’ils soient... Commenter

A découvrir