Macron égratigne le paiement à l'acte

Macron égratigne le paiement à l'acte

12.10.2016
  • macron

Emmanuel Macron a dressé mardi au Mans le portrait de sa "France qui choisit" en proposant une large palette de "pistes de réflexion". Une semaine après avoir examiné à Strasbourg la "France qui subit", l'ancien ministre de l'Economie a présenté devant la presse ses solutions pour "réarmer les individus".  Loi travail, droits à la formation des salariés, sécurité, logement, éducation mais aussi santé figurent parmi les thèmes explorés. Pour Emmnauel Macron, la France se...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 24 Commentaires
 
DIDIER M Médecin ou Interne 18.10.2016 à 21h23

comme les médecins allemands payés par les caisses à trois mois ??? ou comme les médecins americains à 70 dollars la consult !!!!

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 15.10.2016 à 16h20

L'accompagnement global du patient ?? Mais c'est ce que nous faisons tous les jours, M. Macron !!! (Il m'arrive même de faire gracieusement l'écrivain public pour les pauvres gens qui se font avoir Lire la suite

Répondre
 
HUBERT B Médecin ou Interne 14.10.2016 à 05h33

Paiement à lacte non.
Paiement à l'activité oui.
Formulé autrement: travailler à l'acte en coure moins héros mais moins voyant.
Marre de.se.faire traire.
Système Cahuzac pour montrer l'exemple Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 14.10.2016 à 22h00

Pas clair le commentaire

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 14.10.2016 à 01h14

L'accompagnement global du patient, c'est ce que nous faisons tous les jours !!! L'ignorance de Macron le dispute à sa suffisance !!!

Répondre
 
BRUNO B Médecin ou Interne 13.10.2016 à 09h57

quelle cohérence ? le privé à l'hôpital et le salariat en ville !

Répondre
 
Yvon G Médecin ou Interne 18.03.2017 à 13h34

Eh oui il faut évoluer , on peut exercer en libéral+salarié en ville ou à l'hôpital , optimisation des compétences et des moyens humains ! sortons des vieux moules...

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les résultats de notre enquête10 ans de spécialité entre satisfaction et désillusion...

2007-2017 : voilà une décennie que les généralistes sont devenus spécialistes. Mais pour quoi faire ? Et avec quelles conséquences pour la profession ? Pour dresser le bilan de cette réforme...8

Le grand rendez-vous annuel de la médecine générale

Le grand rendez-vous annuel de la médecine générale-0

Participez au grand rendez-vous de votre profession : le 11e Congrès de médecine générale France aura lieu du 30 mars au 1er avril... Commenter

Echec et mat pour Trump sur la réforme de la santé aux Etats-Unis

.

"Obamacare est la loi, et restera la loi tant qu'elle ne sera pas remplacée". À l’issue du fiasco sur la réforme de la santé de Barack Obama... 2

Diabétologie LA NÉCROBIOSE LIPOÏDIQUE Abonné

nécrobiose

Parmi les manifestations dermatologiques secondaires au diabète, la nécrobiose lipoïdique est une entité observée surtout dans le diabète... Commenter

Gynécologie LES FIBROMES UTÉRINS EN 2017 Abonné

Gynécologie - LES FIBROMES UTÉRINS EN 2017-1

Le fibrome est présent chez au moins 50 % des femmes mais symptomatique une fois sur quatre. Il reste encore la première cause... Commenter

A découvrir