Entretien - Conférence nationale de santé : Christian Saout dégonfle la polémique

EntretienConférence nationale de santé : Christian Saout dégonfle la polémique

25.02.2016
  • Entretien

Après le départ fracassant de Thomas Dietrich du secrétariat de la Conférence nationale de santé (CNS), ni l'entourage de la ministre de la Santé, ni celui du Directeur général de la santé, ni la présidente de cette instance, Bernadette Devictor n'ont réagit. Ancien président de la CNS, Christian Saout a en revanche accepté de revenir sur cette affaire. S'il trouve excessives les accusations du jeune homme de 25 ans, l'actuel Secrétaire général délégué du...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 5 Commentaires
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 29.02.2016 à 14h40

en fait Mr Saout est gêné; il n'a pas lancer la polémique pour une fois, et il veut l’éteindre le plus vite possible pour épargner tout ceux qui profitent du système

Répondre
 
YVES R Médecin ou Interne 26.02.2016 à 08h30

Saout une haine viscérale envers les médecins, c'est lui qui avait accusé les médecins de disposer de l'argent (rendu car il leur avait été injustement volé) pour s'informatiser, en faisant des Lire la suite

Répondre
 
ANNE B Médecin ou Interne 26.02.2016 à 07h52

il est au ordre du gouvernement , vu les opinions du CISS qui est à 100% pour le tiers payant.
J 'aimerai bien avoir ton salaire et tes 35 h !!!

Répondre
 
BRUNO L Médecin ou Interne 26.02.2016 à 01h18

saout son salaire ?????? après on discute ....... il parle ..... je soigne pour 6 . 90 même pas le prix du paquet de tabac ........

Répondre
 
BRUNO B Médecin ou Interne 25.02.2016 à 19h49

Saout n'est qu'un agent de la ministre ; 100 % des fonds du CISS proviennent du ministère.
Le CISS est donc une officine politique.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Télémédecine - Les pionniers s’impatientent-1

TélémédecineLes pionniers s’impatientent

Tout le monde s’accorde sur le sujet : la télémédecine préfigure (une partie) de l’exercice médical de demain. Mais qu’en est-il réellement sur le terrain ? Et qui sont les avant-gardistes qui ont...1

Enquête10 ans de spécialité en médecine générale : qu'est-ce qui a changé pour vous ?

Enquête - 10 ans de spécialité en médecine générale : qu'est-ce qui a changé pour vous ?-0

Voilà dix ans, les premiers spécialistes en médecine générale sortaient de l’internat. Et dans la foulée, un vaste mouvement de validation... 18

Macron estime "tenable" un Ondam à 2,3%, grâce à la "réorganisation du système de soins"

Emmanuel Macron

Ala veille de la présentation de son programme complet le 2 mars, Emmanuel Macron a dévoilé vendredi le cadrage économique de son projet... 4

GynécologieL’IVG MÉDICAMENTEUSE EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Gynécologie - L’IVG MÉDICAMENTEUSE EN MÉDECINE GÉNÉRALE-1

En 2015, la majorité des IVG réalisées en établissements sont médicamenteuses et la part de celles pratiquées en ville ne cesse... Commenter

Métabolisme INTERVENTION BRÈVE ET OBÉSITÉ : ANTICIPER SANS HEURTER Abonné

Métabolisme  - INTERVENTION BRÈVE ET OBÉSITÉ : ANTICIPER SANS HEURTER-1

Comme pour le tabac, une intervention brève auprès des patients obèses est (peu) efficace. Leur proposer de l’aide sans qu’ils soient... Commenter

A découvrir