Essai clinique - Rennes : le protocole semblait « dans les clous »

Essai cliniqueRennes : le protocole semblait « dans les clous »

Alain Dorra
| 29.01.2016

À la suite du terrible accident survenu à Rennes lors d’un essai clinique de phase 1 sur une molécule des laboratoires Bial, ayant entraîné la mort d’un volontaire, le Pr Jean-François Bergmann fait le point sur les circonstances de cette tragédie, et les facteurs pouvant avoir favorisé  sa survenue..

  • essai clinique

Après la mort d’un volontaire et des symptômes neurologiques graves chez cinq autres patients, advenus à Rennes lors de l’essai clinique de phase 1 effectué par la firme Biotrial sur une molécule du laboratoire Bial, visant à traiter les troubles de l’humeur et l’anxiété, une question vient immédiatement à l’esprit : l’étude a-t-elle bien suivi la procédure d’un essai de phase 1 ?

Selon le Pr Jean-François Bergmann, chef du département de médecine interne à l’hôpital...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Télémédecine - Les pionniers s’impatientent-1

TélémédecineLes pionniers s’impatientent

Tout le monde s’accorde sur le sujet : la télémédecine préfigure (une partie) de l’exercice médical de demain. Mais qu’en est-il réellement sur le terrain ? Et qui sont les avant-gardistes qui ont...1

Enquête10 ans de spécialité en médecine générale : qu'est-ce qui a changé pour vous ?

Enquête - 10 ans de spécialité en médecine générale : qu'est-ce qui a changé pour vous ?-0

Voilà dix ans, les premiers spécialistes en médecine générale sortaient de l’internat. Et dans la foulée, un vaste mouvement de validation... 18

Macron estime "tenable" un Ondam à 2,3%, grâce à la "réorganisation du système de soins"

Emmanuel Macron

Ala veille de la présentation de son programme complet le 2 mars, Emmanuel Macron a dévoilé vendredi le cadrage économique de son projet... 4

GynécologieL’IVG MÉDICAMENTEUSE EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Gynécologie - L’IVG MÉDICAMENTEUSE EN MÉDECINE GÉNÉRALE-1

En 2015, la majorité des IVG réalisées en établissements sont médicamenteuses et la part de celles pratiquées en ville ne cesse... Commenter

Métabolisme INTERVENTION BRÈVE ET OBÉSITÉ : ANTICIPER SANS HEURTER Abonné

Métabolisme  - INTERVENTION BRÈVE ET OBÉSITÉ : ANTICIPER SANS HEURTER-1

Comme pour le tabac, une intervention brève auprès des patients obèses est (peu) efficace. Leur proposer de l’aide sans qu’ils soient... Commenter

A découvrir