Coup de pouce de Pfizer aux maisons et pôles de santé

Coup de pouce de Pfizer aux maisons et pôles de santé

12.01.2016
  • MDS

Les Maisons et Pôles de Santé  veulent passer au niveau supérieur, et l’apport financier des acteurs privés semble être un des moyens d’y arriver. A cette fin, la Fédération Française des Maisons et Pôles de Santé (FFMPS) a annoncé mardi dans un communiqué la signature d’une  « convention de  revitalisation » avec le laboratoire Pfizer. Les conventions de revitalisation concernent aux entreprises qui ont procédé à des licenciements collectifs, comme Pfizer ici...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 13 Commentaires
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 13.01.2016 à 19h11

5000€, c'est un mois de salaire sans charges pour un médecin DIM. Qui règle les charges et tous les autres mois? Mr de HAAS attention à ne pas créer des usines à gaz qui seront désertés par des Lire la suite

Répondre
 
christian R Médecin ou Interne 13.01.2016 à 09h53

Avec distribution de viagra ?

Répondre
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 13.01.2016 à 07h01

Ces personnes "qui font un travail administratif, qui s'occupent des projets, des réunions, des locaux et des relations..." Si je comprends bien, on a inventé des patrons pour les médecins qui font Lire la suite

Répondre
 
BRUNO L Médecin ou Interne 12.01.2016 à 20h35

dr pierre de haas proche de mg France=> du pourquoi je suis syndiqué et vote pour la FMF !!!
avec le dr pierre de Haas : 30 000 MG en France '' cela suffit largement'' .......

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 12.01.2016 à 19h38

pas d'accord ,ingérence du privé dans le "public"( n'en déplaises aux libéraux, à œillères) , facile de licencier d'un coté , et faire l'aumone , de l'autre , sans parler des conflits d'intérêts .....

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 12.01.2016 à 22h14

Il ne s'agit pas d'ingérence du privé dans le public (oeillères vous-même), mais d'une prise de contrôle de la médecine dite "de ville" par l'industrie pharmaceutique. Et on laisse faire ???!!! Voir Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 13.01.2016 à 15h09

c'est quif quif ,

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les résultats de notre enquête10 ans de spécialité entre satisfaction et désillusion...

2007-2017 : voilà une décennie que les généralistes sont devenus spécialistes. Mais pour quoi faire ? Et avec quelles conséquences pour la profession ? Pour dresser le bilan de cette réforme...Commenter

Le grand rendez-vous annuel de la médecine générale

Le grand rendez-vous annuel de la médecine générale-0

Participez au grand rendez-vous de votre profession : le 11e Congrès de médecine générale France aura lieu du 30 mars au 1er avril... Commenter

Dossier congrès

AlcoologieBaclofène, derniers rounds avant l’AMM Abonné

.

Résultats définitifs des études Bacloville et Alpadir, assouplissement de la RTU, demande d’AMM imminente…  L’actualité  récente va dans le... Commenter

Diabétologie LA NÉCROBIOSE LIPOÏDIQUE Abonné

nécrobiose

Parmi les manifestations dermatologiques secondaires au diabète, la nécrobiose lipoïdique est une entité observée surtout dans le diabète... Commenter

Gynécologie LES FIBROMES UTÉRINS EN 2017 Abonné

Gynécologie - LES FIBROMES UTÉRINS EN 2017-1

Le fibrome est présent chez au moins 50 % des femmes mais symptomatique une fois sur quatre. Il reste encore la première cause... Commenter

A découvrir