Vaccin contre l'hépatite B et SEP : vers un non-lieu

Vaccin contre l'hépatite B et SEP : vers un non-lieu

04.01.2016
  • .

Après 17 années d'instruction, l'enquête sur le vaccin contre l'hépatite B pourrait être bientôt refermée. C'est en tout cas un non lieu que le parquet de Paris a requis fin juin. Ce vaccin était mis en cause dans l'apparition de certaines maladies neurologiques, dont la SEP. Le parquet a rendu ce réquisitoire faute de lien établi entre la prise du vaccin et le déclenchement de ces pathologies. Il appartient désormais aux juges d'instruction de trancher.

En 1994, une...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 7 Commentaires
 
ABDESSAMAD M Médecin ou Interne 06.01.2016 à 03h51

On peut au bénéfice du doute, à titre individuel avoir gain de cause.
Fusse t il cela justifier ou pas!
Combien coûterait en retour en cas de commerce simple le vaccin, si on évite l'hépatite Lire la suite

Répondre
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 04.01.2016 à 22h34

Et maintenant que le vaccin est reconnu "innocent", ceux qui l'ont faussement incriminé, de quoi et comment seront-ils accusés ?

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 04.01.2016 à 21h44

IL EST BIEN CONNU ,que n'importe quelle injection vaccinale , peut ,révéler , ou declencher , une poussée aigue , dans la SEP , comme dans toute affection autoimmune, pas besoin de médiatiser , les Lire la suite

Répondre
 
DOMINIQUE B Médecin ou Interne 04.01.2016 à 20h20

Si je doute seulement "un peu" de l'inocuité du vaccin anti-hépatite B, je doute "beaucoup" que tout le monde en aie besoin....

Répondre
 
PATRICK M Médecin ou Interne 04.01.2016 à 20h05

Soyons rassurés, Kouchner ne risque pas d'être mis en examen pour avoir fait vacciner les enfants dont chacun sait qu'ils ont un facteur de risque majeur de contracter l'hépatite B ...
Tout va pour Lire la suite

Répondre
 
Pierre B Médecin ou Interne 05.01.2016 à 10h51

Sera-t-il responsable de l'arrêt de la vaccination ?

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

[INFOGRAPHIE] Les généralistes plus pessimistes que les autres libéraux de santé, mais toujours fiers de leur métier

Depuis six ans CMV Médiforce prend le pouls de l’humeur des généralistes dans son observatoire des professions libérales de santé. Et une fois encore, ce n'est pas la forme pour les médecins de...Commenter

Dossier médical

Calendrier vaccinal 2017Haro sur le meningo C Abonné

..

À l’occasion de la semaine de la vaccination, la DGS a dévoilé le calendrier vaccinal 2017. La nouvelle feuille de route simplifie la vaccin... Commenter

Dossier congrès

Congrès de diabétologieControverses sur le diabète gestationnel Abonné

.

Impact des nouvelles règles de dépistage du diabète gestationnel sur la prévalence de cette affection, place des antidiabétiques oraux... Commenter

Allergologie ALLERGIES ET HABITAT INTÉRIEUR Abonné

.

Au sens large du terme, les polluants de l’environnement intérieur sont certes des allergènes mais aussi des micro-organismes, des... Commenter

Métabolisme FAUT-IL DEPISTER ET TRAITER LE « PREDIABETE » ? Abonné

.

En raison de la hausse de la prévalence du diabète, les efforts tendent à se concentrer sur l’identification du prédiabète. Cette étude du... Commenter

A découvrir