La ROSP dans le collimateur de la Cour des Comptes

La ROSP dans le collimateur de la Cour des Comptes

Giulia Gandolfi
| 16.07.2014
  • La ROSP dans le collimateur de la Cour des Comptes-1

La Cour des comptes ne voit pas d’un bon œil la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) que les généralistes touchent depuis désormais deux ans. Dans un rapport, rendu public ce mercredi, les sages de la rue Cambon, qui dénoncent un dispositif « complexe » et coûteux, se montrent critiques et vont jusqu’à envisager de réduire cette prime lorsque les objectifs de seraient pas atteints. Si, ce nouveau dispositif a permis « des progrès » sur la pratique clinique, « les résultats sont contrastés sur la prévention », note la Cour. En 2013, en effet, « les indicateurs relatifs aux dépistages des cancers du sein et du col de l’utérus ne progressent pas ». Pour ne pas parler de la grippe dont les résultats sont même « en régression » par rapport à l’année précédente. « Aucune conséquence négative n’est attachée au non-respect des objectifs », déplore la Cour qui estime qu’« une solidarité entre les indicateurs avec des impacts positifs et négatifs sur la rémunération finale renforcerait le caractère incitatif du dispositif ». Elle préconise donc de « rendre la rémunération sur objectifs de santé publique obligatoire dans le cadre de la convention et introduire une solidarité entre les indicateurs pour que les résultats insuffisants viennent réduire la rémunération finale ». Elle voudrait, en outre « supprimer à terme proche l’aide à l’informatisation des cabinets ». Autrement dit, si, pour l’heure, l’Assurance maladie n’a utilisé que la carotte, le rapport de la Cour préconise de commencer à manier le bâton avec, à la clé, un manque à gagner pour certains généralistes recalcitrants... 

 

Retrouvez ci-dessous le rapport de la Cour des comptes

 

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 7 Commentaires
 
Robert d Médecin ou Interne 17.07.2014 à 09h08

Quel âge de la retraite à la Cour des Comptes?

Répondre
 
JEAN LUC M Médecin ou Interne 16.07.2014 à 21h58

Etre payé par les caisses : tout à fait choquant pour un médecin dit libéral; en fait le vrai début de nos futurs ennuis

Répondre
 
PHILIPPE G Médecin ou Interne 16.07.2014 à 21h21

Oh la la du calme, la cour des comptes
Si les indicateurs ne sont pas respectes notre prime est amputée
Appliquez donc les Mêmes décotes de prime aux politiques qui ne respectent pas Vos Lire la suite

Répondre
 
PATRICK P Médecin ou Interne 16.07.2014 à 21h14

et si on supprimait la cour des comptes, vu qu'il n'ont aucun pouvoir et ne servent à rien !!!

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 16.07.2014 à 20h52

C'est complexe et coûteux, mais il faudrait le rendre obligatoire ?? Quelle logique !!
En tout cas il fallait s'y attendre ; pourquoi les syndicats ne l'ont-ils pas prévu ??

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les résultats de notre enquête10 ans de spécialité entre satisfaction et désillusion...

2007-2017 : voilà une décennie que les généralistes sont devenus spécialistes. Mais pour quoi faire ? Et avec quelles conséquences pour la profession ? Pour dresser le bilan de cette réforme...8

Le grand rendez-vous annuel de la médecine générale

Le grand rendez-vous annuel de la médecine générale-0

Participez au grand rendez-vous de votre profession : le 11e Congrès de médecine générale France aura lieu du 30 mars au 1er avril... Commenter

Echec et mat pour Trump sur la réforme de la santé aux Etats-Unis

.

"Obamacare est la loi, et restera la loi tant qu'elle ne sera pas remplacée". À l’issue du fiasco sur la réforme de la santé de Barack Obama... Commenter

Diabétologie LA NÉCROBIOSE LIPOÏDIQUE Abonné

nécrobiose

Parmi les manifestations dermatologiques secondaires au diabète, la nécrobiose lipoïdique est une entité observée surtout dans le diabète... Commenter

Gynécologie LES FIBROMES UTÉRINS EN 2017 Abonné

Gynécologie - LES FIBROMES UTÉRINS EN 2017-1

Le fibrome est présent chez au moins 50 % des femmes mais symptomatique une fois sur quatre. Il reste encore la première cause... Commenter

A découvrir